Pose clouée

On pose des lames de parquet sur une ossature en bois (faux plancher ou lames déclassées), elle-mêmes posées sur une sous-couche isolante. C'est une pose traditionnelle sur lambourdes. Les lambourdes sont des pièces de bois scellées clouées sur solives ou collées sur une dalle en béton. Ce type de pose garantit la stabilité du bois en l'isolant de la surface du sol mais déconseillée sur sols chauffants.

Pose de parquet ancien cloué sur lambourdes

Pose collée

Les lames de parquet sont collées sur une dalle de béton, une chape de ciment ou un panneau aggloméré. La surface doit être propre, sèche et lissée. Dans le cas contraire on corriger les défauts par un ragréage. Pour une meilleure isolation phonique on peut coller une sous-couche type liège sur le support. On peut coller du parquet massif de 23 mm, du parquet mosaïque et le parquet contrecollé.

Conseillée sur sol chauffant à condition de ne pas dépasser 26°C (le chauffage doit être mis en route 3 semaines avant et arrêté pendant la durée de la pose. L'humidité maximale de la chape ne doit pas dépasser 1,5%.

Pose de parquet ancien collé sur chape

Pose flottante

Cest une pose simple, le parquet n'est pas fixé au sol. Le support peut être un vieux parquet, une chape de ciment, une moquette ou un lino. Une sous-couche isolante est posée sur le support pour éviter les remontées d'humidité et les transmissions phoniques. On peut poser ainsi les parquets contrecollés sous formes de panneaux, lames ou dalles ainsi que des sols stratifiés.

Pose de flottante de parquet contrecollé en panneau
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© PARQUETEMENT VOTRE SAS